Doyen 2020

weber
11/12/2020
Le Maire et une petite délégation du CCAS a rendu visite au doyen de la commune et l'a honoré en lui remettant un colis gourmand. Norbert, dernier d’une fratrie de six enfants, est né à Merschweiller, près du château de Malbrouck, le 11 février 1924. Ses parents sont agriculteurs et éleveurs bovins et à la maison on parle le francique mosellan. Norbert grandit à la campagne et a pour animal de compagnie un cheval de trait nommé Coco. C’est à l’école que Norbert découvre la langue française. Quelques années plus tard, Norbert réussit son certificat d’études brillamment mais bien vite la guerre éclate et toute la famille – et même tout le village - est évacuée à Dangé dans la Vienne où ils seront logés dans le château de Dangé. De retour à Merschweiller, il jette au feu sa convocation pour rejoindre les rangs de l’armée allemande et quitte secrètement la zone occupée pour la France Libre et devient résistant. Ainsi il participe à la libération de Montbard en Côte d’Or entre autres missions. Rentré de la guerre, Norbert s’engage volontaire en Indochine où il se distingue par ses faits d’armes. Il sera cité à l’ordre de la Division, et décoré de la Croix de guerre, étoile d’argent pour ses faits. Sa vie professionnelle a réellement débuté au Canada à Montréal où il a immigré en 1952. C’est aussi à Montréal en 1953 qu’il a épousé Maria avec qui il avait eu le plaisir de danser lors d’un bal masqué à Perl en Sarre un an auparavant. Après de nombreuses lettres d’amour, Maria l’a rejoint à Montréal. Ils y ont vécu 9 ans puis sont rentrés en France, à Luttange puis à Kuntzig en 1961 qu’ils n’ont plus quitté. De leur union sont nés deux enfants Jean-Marie et Marie-Chantal et trois petits-enfants Caroline, Anaïs et Marie-Alexandra. Au moment de la retraite, Maria et Norbert ont consacré beaucoup de temps à leurs petits-enfants, Norbert pour la préparation des dictées et Maria derrière les fourneaux pour gâter toute la famille. D’ailleurs, Norbert était et est toujours le premier à table pour profiter des bons petits plats que préparait son épouse et aujourd’hui son fils. Son plat préféré ? Il répond qu’il aime tout ! Pour garder la forme, il fait une petite balade pédestre dans le village quand le temps le permet et mange beaucoup de fruits ! Même la nuit !